Mairie de Bethoncourt Site officiel de la commune

Histoire

Origine et évolution du nom de Bethoncourt

VIème siècle = Bethonis CurtisLavoir-Nuit

Xème siècle = Bethonis Curte

1181 = Betoncourt

1196 = Boethoncourt

1274 = Betoncort

1295 = Betoncourt

1616 = Klein et Grosse Bethoncourt

1717 = Bethoncourt

Bethoncourt prend naissance au bord de la Lizaine ( anciennement appelée Luzine ) dans un premier temps sur sa rive gauche. Le plus ancien quartier connu se situait au niveau de la rue de l'ancienne église.

Le “Grand Bethoncourt” ou “Village” est le premier quartier qui apparaît sur des documents dès 815, sur la rive gauche de la Lizaine.

Le “Petit Bethoncourt”, sur la rive droite de la Lizaine, sur la route qui mène à Montbéliard au sud et à Héricourt au nord.

Dépendance du duché d’Alsace au XVIème siècle, la commune de Bethoncourt est vendue au Comte de Montbéliard en 1274.

Terre du protestantisme, la Réforme y est introduite en 1541. Dès le XVIème siècle, les habitants découvrent l’utilité du minerai de fer et portent dès lors le nom de Golutch’s, du nom des sabots portés pour le travail dans les mines (galoches). La cité aura donc une vocation rurale et un début d'activité industrielle.

En 1793, Bethoncourt est rattachée à la France avec le reste du comté de Montbéliard.

La commune est physiquement divisée en deux parties par la Lizaine et par la ligne de chemin de fer Belfort / Besançon construite en 1834.

Hameau isolé faisant le lien avec Montbéliard, la commune fut plusieurs fois mise à sac et incendiée au cours des siècles.

En janvier 1871, soit 4 mois après la défaite de SEDAN et la capitulation de l'empereur Napoléon III, Bethoncourt est le théâtre de la furieuse Bataille de la Lizaine qui oppose l’Armée Française du Général Bourbaki aux Prussiens. Cette bataille tournera à l'avantage de la Prusse.

Les troupes savoyardes, renfort récent de l'armée française, commandées par le capitaine Costa de Beauregard contiennent les Prussiens et participent à l'héroïque résistance de Belfort.

La commune se transforme en ville avec l'essor industriel de l'automobile vers la fin des années 1950. Le quartier de Champvallon situé sur les hauteurs du “Grand Bethoncourt” accueille, dans les années 1960, les nombreux ouvriers, venus de toute la France, employés par les Usines Peugeot. Les immeubles remplacent les vergers nombreux à cette époque.

 

Les quartiers

“Les Cités du Parc” au village et “Les Cités Nouvelles” route d’Héricourt se développent après le démarrage de la filature à qui elles appartiennent. Les « cités nouvelles » seront vendues aux locataires à partir de la fermeture de l’usine.

“Champvallon”, sur les hauteurs de Bethoncourt Est, voit le jour dès 1957. En 1968, ce quartier compte 1660 logements locatifs, soit 70% de la population. En 1985, le retour au pays d’une partie de la population d’origine étrangère entraîne, dès 1989, la démolition d’une partie des grands immeubles et la réhabilitation des autres (31 mai 1998 : démolition de la Tour-40).

Quelques dates à retenir

 

1541 – La Réforme est introduite à Bethoncourt.

1587/1588 – Guerre de Religion; mise à feu et à sang de la ville par les troupes de la maison de Guise de Lorraine.

1633 – Guerre de Trente Ans; la ville est pillée et incendiée par l’armée impériale de Montecuculli.

1635 – Le duc Charles de Lorraine puis l’armée française pillent le village.

1730 – Bethoncourt devient église mère après avoir été dépendante de Sainte-Suzanne et de Vyans.

1747 – Première mention de la « pomme de terre » dans le registre du consistoire.

1793 – Rattachement du comté de Montbéliard à la France.

1813/1814/1815 – Inondations – famine – guerre.

1816 – La famine marque le triomphe de la pomme de terre qui constitue alors plus de la moitié de la nourriture des ménages.

1859 – Bethoncourt compte : 65 cultivateurs, 35 journaliers, 5 vignerons, 2 tisserands, 6 maçons, 4 charpentiers, 31 horlogers. On trouve les métiers suivants : tonnelier, cantonnier, cordonnier, maréchal-ferrant, tailleur d’habits, aubergiste, cabaretier, tanneur, etc.

1871 – 15, 16 et 17 janvier : BATAILLE DE LA LIZAINE. C’est dans le cadre du siège de Belfort et dans le but de libérer la garnison assiégée, sous le commandement du colonel Denfert-Rochereau, que se déroula cette bataille menée par le général Bourbaki.

1883 – La fabrication horlogère, située à proximité du Temple emploie 135 ouvriers jusqu’en 1910.

1908 – Démarrage de la filature de coton de la Lizaine par les Ets Schwob d’Héricourt.

1914 – Électrification du village.

1934 – 600 personnes travaillent à la filature.

1958 – Début de la construction de Champvallon.

1973 – Fermeture de la filature ensuite rachetée par le groupe Peugeot (dans les années 1990/2000).

1983/1987 – Départ massif de la population d’origine immigrée.

1989 – Début de la démolition des immeubles à Champvallon.

1991 – Réhabilitation et constructions nouvelles.

1992/1993 – Construction de l’Arche.

 

Liste des maires successifs

 

 
Période Identité Parti Qualité
1838 1843 Jean-Pierre COLIN
1843 1848 Pierre-Georges COLIN
1849 1874 Georges-Frédéric COLIN
1874 1875 Pierre-Georges COLIN
1875 1885 Georges-Frédéric BOUILLON
1885 1888 Charles-Frédéric BAINIER
1888 1904 Pierre-Frédéric CHENUS
1904 1909 Émile CHENUS
1909 1919 Léon BAINIER NC
1919 1925 Louis COLIN NC
1925 1971 Léon CONTEJEAN PS Artisan menuisier
1971 1981 Georges WINTERHALTER PCF Principal de Collège
1981 1995 Jean-Pierre LEHEC PCF NC
1995 2008 Jean SACCO UMP Adjoint administratif
2008 2014 Thierry BODIN DVG Professeur de Collège
2014 Jean ANDRÉ SE

 

Démographie

Évolution démographique

 

1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
396 426 475 510 580 642 694 720 713
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
703 762 762 808 921 947 909 911 891
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
874 856 898 1 026 1 609 1 844 1 754 1 598 1 928
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2006 2010
6 442 10 996 10 592 9 751 7 448 6 848 6 324 6 271 5 971
2012
5 885

 

Notes et références

 

https://fr.wikipedia.org/wiki/Bethoncourt et https://fr.wikipedia.org/wiki/Bataille_d’Héricourt_(1871)

– La Route des Communes

– Association Bethoncourtoise pour la sauvegarde et la mise en valeur du patrimoine local

– Bethoncourt sur le site de l’Insee [archive]